jAmAis4sAns21
-
acTUalité

lEsPetItEscoUroNnES
-
sYnoPSiS
- eXtRAiTs
- b. O. L.

conTRelevenTReducheValmoRt
-
eXpérIence
- fRagmeNts

ÔdeseTlégEndesdes3moNdEs
- éLévaTion
- COnjURatiONs

PorTdelAcroiXobligAToirE
- iNtEntIOns
- RésUlTatS

oliVieRtOuzEau
-
bioGraPhiE
- aTTriBUtsdupOuVoIR
- DéCIbeLS
- DomMAgescOllaTéraUx
- CoNtExte
- contAcT

 

 

Il n'y a pas d'angoisse de la feuille blanche. Il n'y a d'angoisse qu'après, lorsque l'on tente de s'expliquer pourquoi il fallait que ces phrases-là soient écrites.
Démonstration - mettez-vous à ma place. Vous étiez persuadé que vous ne donneriez à lire que votre propre histoire. Vous vous mettez à table, et c'est l'histoire du monde qui sort du premier coup. Vous étiez vous, et hop, vous êtes le monde.

Ensuite ? Il n'y a plus le choix. Vous continuez. Vous savez qu'il faut que vous racontiez tout cela. C'est exactement de cette manière qu'est né Contre le ventre du cheval mort. Par la force des choses.

(c) Olivier Touzeau / Jamais4sans21.com 2008-2016   
Bookmark and Share